éphémèreclaire-barrera-design-bordeaux-memoire-ephemere-architecture-master-flat-ebabx

l’éphémère dans l’architecture

« L’éphémère est sans doute la vérité de l’habitat futur. Les structures mobiles, variables, rétractables, etc. s’inscrivent dans l’exigence formelle des architectes et dans l’exigence sociale et économique de la modernité».1

claire-barrera-design-bordeaux-memoire-ephemere-architecture-master claire-barrera-design-bordeaux-memoire-ephemere-architecture-masterclaire-barrera-design-bordeaux-memoire-ephemere-architecture-master-peter-cookclaire-barrera-design-bordeaux-memoire-ephemere-architecture-master claire-barrera-design-bordeaux-memoire-ephemere-architecture-master-jean-prouvé

Certaines architectures peuvent avoir des capacités d’adaptation, d’évolution.. Lors de l’écriture de ce mémoire j’en ai fait un inventaire non exhaustif.
Ce mémoire porte sur la place qu’a l’éphémère dans l’architecture aujourd’hui.

J’ai comparé des exemples des années 60 : lors du développement de toutes les formes éphémères architecturales à des exemples plus actuels

Retrouvez ces dessins sur cette page.

claire-barrera-design-bordeaux-memoire-ephemere-architecture-masterclaire-barrera-design-bordeaux-memoire-ephemere-architecture-master-rietveldclaire-barrera-design-bordeaux-memoire-ephemere-architecture-master

1. Jean BAUDRILLARD, « L’éphémère », Utopie, n° 1, mai 1967 (cité dans Jean Baudrillard, Le ludique et le policier, Paris, Sens et Tonka, 1997, 441 pages, p. 11).

 

145 pages

2015 – 2016

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer